Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Les résistants aux Linky barricadent les compteurs - lanouvellerepublique.fr - 01/11/2019

Au Floréal, des copropriétaires continuent de dire non. Les compteurs connectés, ils n’en veulent pas et le font savoir.



Au Floréal, Martine, Jean-Michel et Michel toujours déterminés à dire non aux Linky.
Au Floréal, Martine, Jean-Michel et Michel toujours déterminés à dire non aux Linky.
Enedis, touche pas à mon compteur… Liberté bafouée… Linky et Gazpar, suppression d’emploi. Si l’ambiance n’est pas trop électrique ce jeudi midi au pied d’une des entrées du Floréal rue Langlois, les slogans écrits sur les panneaux et banderoles le montrent, les copropriétaires sont sous tension. Deux ans après le début des oppositions à l’installation des compteurs connectés dans leur collectif, ils ont gardé du jus pour dire non. Et ils le font savoir. Devant les blocs notes, les micros, les appareils photos et caméras, ils passent à l’action. Opération barricadages des compteurs dans les étages.

“ Nous nous enchaînerons à nos vieux compteurs s’il le faut ”

Martine, Jean-Michel et Michel ont sorti la boîte à outil. Quelques vis et un cerclage en acier feront l’affaire. Le vieux compteur des années 70 dans l’armoire électrique sur le palier est emprisonné. De quoi ralentir l’ardeur de ceux qui voudraient venir incognito le récupérer pour coller à la place un boîtier vert anis : « Cela fait deux ans que nous disons que nous n’en voulons pas. Pourtant lors de changements de propriétaires, des compteurs sont installés sans qu’on le sache. Nous subissons de nouveau un harcèlement incessant. Des coups de téléphones, des mails… Mais on ne change pas d’avis, leur compteur on n’en veut pas. »

Deux manifestations au conseil municipal, une plainte déposée au commissariat de police « sur leur manière de faire », les co proprios du Floréal ont le sentiment que rien n’y fait. Leur demande n’a pas été prise en compte, notamment par le maire Jérôme Baloge dont ils n’hésitent pas à évoquer la responsabilité du fait de ses anciennes fonctions an sien d’Enedis ou ERDF.

Après avoir fait le guet à tour de rôle pour donner l’alarme en cas de l’arrivée suspecte d’un ouvrier en camionnette banalisée, les voisins de palier du Floréal repassent la surmultipliée : « Nous allons nous enchaîner à nos compteurs pour pas qu’on nous les prenne s’il le faut. Nous voulons dire stop à leur façon de faire, c’est de la violation de domicile. »

Les raisons de leur opposition sont multiples : « La première est liée à la santé. Nous ne sommes pas du tout convaincus par les reportages qui se veulent rassurants diffusés à la télé. Ma mère a un pace-maker, je me bats aussi pour qu’on ne lui pose pas ce compteur contre son gré », témoigne l’une des révoltées du Linky. « C’est une saloperie », ajoute son voisin d’escalier. « C’est du pipeau », renchérit un autre évoquant le fait qu’il ne croit pas aux supposées économies réalisées.

Patricia Véniel, du collectif Stop Linky, venue en renfort, insiste sur les sommes colossales investies pour procéder à ces changements de matériel alors que les anciens fonctionnent encore parfaitement, sur les atteintes portées aux libertés individuelles et sur l’aspect social négatif de l’opération : « On supprime ainsi les postes ce ceux qui relèvent les compteurs. »

Autant que d’énergie, les opposants ont des arguments à mettre en lumière.

---
Source :
https://www.lanouvellerepublique.fr/niort/les-resistants-aux-linky-barricadent-les-compteurs

Lu 308 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 6. Compteurs dits "intelligents" | 5. Conflits d'intérêt | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux | 9. 5G | Comité de parrainage | Les Fiches de Robin


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES