Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

ANTENNES-RELAIS - Lormont (33) "Un quotidien infernal" - 14/04/2021



La Coordination Girondine  des Collectifs Stop Linky Gazpar / Datagaz et 5G, a été saisie par un couple de locataires en février 2021, ce couple a emménagé le 5 janvier 2021 dans un appartement au 13ème étage de la tour « Lanterne » (tour de 12 étages officiellement) à Carriet, 1 avenue C. Julian à Lormont (33310).
  
Cette famille, directement exposée aux champs électromagnétiques, souffre depuis son installation de forts maux de tête, d’insomnies et de fatigue (confirmés par un certificat médical) à tel point qu’elle est obligée de quitter régulièrement le logement pour aller se reposer dans sa voiture.

Leur chambre à coucher, comme celle de leur voisine, est à moins de 4 mètres à l’horizontale des antennes de téléphonie mobile.
Cet étage « fantôme » avec deux appartements est la terrasse du toit où sont implantées des antennes de téléphonie mobile 2, 3, 4G et 5G depuis le 12/03/21, soit un total pour les 2, 3, 4 G de 25 transpondeurs de 50 watts chacun (25X50). Les opérateurs téléphoniques sont Bouygues, SFR et bientôt Free.
 
Avec l’aide de l’association Robin des Toits, la famille a envoyé un courrier accompagné d’un certificat médical au bailleur social, mais aucune prise en compte de la part du bailleur. Les antennes étaient totalement accessibles par des portails portant l’inscription « Ne pas entrer - Danger de mort ».
 
Notre Coordination a contacté des élus à la Ville de Lormont, et seule une conseillère municipale s’est saisie du dossier !

Suite à l’intervention  de cette conseillère municipale lors du dernier Conseil Municipal, les lieux ont été sécurisés par un cadenas. Nous avons également saisi  la Confédération Nationale du Logement de Gironde et des membres de la Coordination ont  organisé une conférence de presse sur place, avec les locataires le 6 avril dernier. (voir article Sud Ouest joint)

Compte tenu des risques encourus pour la santé des locataires, ces deux appartements en terrasse ne doivent plus être mis à la location par le bailleur. Les locataires concernés doivent être relogés immédiatement.
Les milliers d’Euros/an de la location versés aux bailleurs sociaux par les opérateurs de téléphonie mobile ont-ils plus de valeur que la santé de leurs locataires ?

Autre précision : à 30 mètres au pied de cette tour, se situe un groupe scolaire primaire et maternel !

Pour avoir porté l’affaire devant la presse, le résultat a été rapide, les locataires vont être relogés. Mais nous attendons encore que le maire  de Lormont agisse pour que ces logements ne soient plus proposés à la location.
« Les batailles que l’on perd sont celles que l’on ne mène pas »

Voir article de Sud Ouest du 12 avril 2021 :
Lormont : le quotidien « infernal » d’un couple qui habite près de deux antennes-relais
 « Le couple Castillo contacte aussi le collectif Robin des toits qui s’insurge, par la voix de Patrice Goyaud, ingénieur-physicien et secrétaire de l’association : « des dizaines de milliers d’études scientifiques attestent des risques sanitaires à court, moyen et long terme pour les personnes séjournant à quelques centaines de mètres de ces installations, alors sur le même niveau ! » 
https://www.sudouest.fr/gironde/lormont/lormont-le-quotidien-infernal-d-un-couple-qui-habite-pres-de-deux-antennes-relais-2130716.php#:~:text=premium-,Lormont%20%3A%20le%20quotidien%20%C2%AB%20infernal%20%C2%BB%20d'un%20couple%20qui,pr%C3%A8s%20de%20deux%20antennes%2Drelais&text=C'est%20une%20tour%2Dsignal,le%20ch%C3%A2teau%20du%20Prince%20noir

Robin des Toits - 14 avril 2021

Lu 1589 fois

Dans la même rubrique :

Arguments | A la maison, dans votre copropriété | Dans votre ville ou quartier, à l'extérieur | Au travail | A l'école, au collège, au lycée, à la Fac


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Dernier article

PREVENTION – Les nouvelles boxes

23/10/2021

Nouvelles :

Galerie de photos
Logo site
Schéma ARCEP
Grenoble arbres


ANNUAIRE DE LIENS