Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Antennes-relais : Une plainte au pénal vise Bouygues Telecom - Le Nouvel Obs - 18/09/2008



Antennes-relais : Une plainte au pénal vise Bouygues Telecom - Le Nouvel Obs - 18/09/2008
Une famille de Chevreuse, dans les Yvelines, lie les problèmes de santé de deux jeunes filles à la présence, non loin de la maison, d'une antenne-relais de téléphonie mobile. Elle a porté plainte.

Pour la première fois en France, une plainte au pénal (lire les principaux extraits de la plainte a été déposée, mercredi 17 septembre dans l'après-midi, au Tribunal de Grande Instance de Paris, visant directement un opérateur de téléphonie mobile, pour "administration de substance nuisible;.

L'antenne-relais placée par Bouygues Telecom dans le quartier du Rhodon, à Chevreuse (Yvelines), serait responsable de la dégradation de l'état de santé de Caroline et Juliette Roeland, deux jumelles de 17 ans, selon la famille. "Pour la première fois, nous avons un certificat médical qui lie des problèmes de santé à la présence d'une antenne de téléphonie mobile", explique Me Richard Forget, avocat de la famille Roeland.

Daté du 28 novembre 2006, le premier certificat, qui concerne Juliette, affirme que "les troubles cardiaques que présente (la jeune fille) sont susceptibles d'être en rapport avec la promiscuité d'une antenne de téléphonie mobile – ou aggravés par cette promiscuité". Le second certificat, rédigé le 29 mai 2007, établit que "les troubles présentés par mademoiselle Caroline Roeland sont susceptibles d'être accentués voire provoqués par la présence de champs magnétiques à proximité d'antennes-relais".

La famille n'est pas seule dans son combat d'ailleurs, une bonne partie du quartier du Rhodon s'était mobilisé dès 2000, une fois connu le projet de Bouygues d'implanter une antenne-relais sur une tourelle située dans le jardin d'un particulier. Las. Malgré l'opposition du maire lui-même, l'antenne a commencé à émettre en 2003.

C'est là que les problèmes sont apparus. Les deux jeunes filles ont commencé par faire de la tachycardie, leur rythme cardiaque affichant entre 120 et 130 battements par minute au repos. "Mes filles étaient essoufflées ne serait-ce qu'en montant l'escalier", explique la mère de Justine et Caroline. "Nous avons été voir un premier cardiologue, mais la seule solution qu'il nous a proposée, c'était d'administrer des bétablocants à mes filles, sans chercher les causes de leurs troubles. Nous avons donc été voir un deuxième cardiologue. Je me souviens encore: lorsque dans son cabinet, je lui ai expliqué que nous habitions à proximité d'une antenne-relais, il s'est levé, m'a regardé d'un air martial en me disant: 'Ne cherchez plus, nous avons trouvé où était le problème'".

Bouygues Télécom : "Les antennes ne sont pas dangereuses"

Contactée par le Nouvel Observateur, la responsable des relations extérieures de Bouygues Telecom, Florence Curvale, balaie cette possibilité : "Les antennes-relais ne sont pas dangereuses pour la santé des riverains. A ce jour, tous les groupes d’experts consultés par les autorités sanitaires en France comme à l’étranger arrivent aux mêmes conclusions sur les antennes-relais. "Aucune des 200 études menées à ce jour ne démontre un danger du téléphone mobile pour la santé".
Et de citer un aide-mémoire de l'OMS de mai 2006 et un article du ministère de la Santé, selon lequel "l’hypothèse d’un risque pour la santé des populations vivant à proximité de ces stations ne pouvait être retenue".
Par ailleurs, précise Florence Curvale, "dans un souci de transparence, Bouygues Telecom a fait mesurer, par un bureau de contrôle indépendant certifié COFRAC, le champ électromagnétique ambiant à proximité de l’antenne-relais implantée dans le quartier du Rhodon. Les résultats obtenus sont très faibles: 0,31 V/m".

Au grenier

Ce n'est pourtant pas ce que soutient la famille. L'association Robin des Toits, qui lutte contre les dangers du portable et des antennes-relais, a été contactée pour qu'elle vienne faire des relevés dans la maison. "Les deux chambres des filles affichaient des taux de 2,5 à 3 volts/mètre, bizarrement, c'est dans le grenier que les taux étaient les plus faibles". Depuis, Juliette et Caroline dorment dans cette pièce. Mais les symptômes ne se sont pas arrêtés à la tachycardie. "Difficultés d'endormissement, démangeaisons, mâchoire qui se déboite, mes filles vont de plus en plus mal", explique Roselyne Roeland, "même leur système immunitaire est affaibli. Il n'y pas très longtemps, une de mes filles a été piquée par un insecte, c'est toute sa jambe qui s'est infectée".
Depuis la réforme du code de procédure pénale, il n'est plus possible de déposer directement une plainte avec constitution de partie civile. Tout est donc entre les mains du parquet. "Mais dans trois mois, si rien ne se passe, nous nous porterons partie civile", affirme Me Forget, "il y aura au moins une instruction".

"Nous voulons juste que Bouygues déplace son antenne. Nous habitons à proximité d'un bois, Bouygues pourrait y installer son antenne et respecter ainsi les 300 mètres de périmètre de sécurité que nous réclamons", affirme la mère de famille. Mais comme rien n'a bougé depuis cinq ans, elle a décidé de passer à l'offensive car, "maintenant, nous avons très envie que le scandale éclate".

Christophe Gueugneau
---
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080917.OBS1647/une_plainte_au_penal_vise_bouygues_telecom.html?idfx=RSS_notr

Antennes-relais : Une plainte au pénal vise Bouygues Telecom - Le Nouvel Obs - 18/09/2008
---
Article du Parisien éd. Yvelines du 17/09/2008 :
Antennes relais : plainte contre Bouygues à Chevreuse

Une famille domiciliée à Chevreuse (Yvelines) a porté plainte mercredi au pénal pour «administration de substance nuisible» contre l'opérateur de téléphonie mobile Bouygues Telecom, a-t-on appris auprès de la gendarmerie, confirmant une information du site Internet du Nouvel Observateur. Selon les parents à l'origine de la plainte déposée au parquet de Versailles, l'antenne-relais installée par Bouygues Telecom dans le quartier du Rhodon serait à l'origine des troubles de santé de leurs filles, deux jumelles de 17 ans dont l'une souffre de troubles cardiaques.


Les plaignants se fondent sur des certificats médicaux datés de 2006 et de 2007. Sur l'un de ces certificats, il est indiqué que les troubles cardiaques présentés par la jeune fille «sont susceptibles d'être en rapport avec la promiscuité d'une antenne de téléphonie mobile». La famille voudrait que Bouygues Telecom déplace son antenne relais à trois cent mètres de son habitation.

Contacté mercredi par l'AFP, Bouygues Telecom a indiqué par l'intémédiaire d'une porte-parole «ne pas être au courant de cette plainte». «Dans un souci de transparence, Bouygues Telecom a fait mesurer par un bureau de contrôle indépendant le champ électromagnétique ambiant à proximité de l'antenne-relais implantée dans le quartier du Rhodon et les résultats sont 180 fois inférieurs aux valeurs limites définies par les organismes scientifiques», a ajouté la porte-parole. «Les antennes-relais ne sont pas dangereuses pour la santé des riverains», a-t-elle ajouté.

Depuis plusieurs années, une partie des habitants du quartier du Rhodon dénonce l'installation par Bouygues Telecom d'une antenne-relais sur une tourelle dans le jardin d'un particulier. Malgré les protestations des riverains et du maire de la commune, l'antenne, installée en 2003, n'a jamais cessé d'émettre.

Le Parisien avec AFP

---
Source : http://www.leparisien.fr/yvelines-78/antennes-relais-plainte-contre-bouygues-a-chevreuse-17-09-2008-233345.php

---
ANTENNES RELAIS : L’association Harpe Chevreuse vous informe

Deux procédures judiciaires sont actuellement en cours :


1) une plainte au pénal (1ère en France) contre BOUYGUES Télécom et X pour « administration de substances nusibles » a été déposée mercredi 17 septembre par Maître Richard FORGET, avocat des plaignants.

2) Une seconde plainte au civil pour « trouble anormal de voisinage », déposée par Maître Richard FORGET, représentant plusieurs habitants du quartier du RHODON,. Cette plainte oppose plusieurs riverains des antennes relais aux propriétaires du site et à l’opérateur BOUYGUES Télécom.

---
NB Robin des Toits : à propos de l'expertise de l'OMS dont se prémunissent les opérateurs de téléphonie mobile :

- DISCREDIT PUBLIC DE L'OMS - 2007 (Note de Robin des Toits)
- Téléphonie mobile: trafic d'influence à l'OMS ? (article AgoraVox)

Voir la rubrique > Biais de l'expertise

---
Voir également :
- Plainte contre une antenne relais : 'La France doit réduire les normes' - Le Nouvel Obs - 18/09/2008
- Antenne-relais : Plainte au pénal contre Bouygues Telecom - JT France 2 - France 3 - BFM - M6 - i-Télé - 18/09/2008


---
Ci-dessous, les deux certificats médicaux des cardiologues ayant établi un lien entre les troubles cardiaques les émission d'antennes-relais à proximité du domicile des deux jeunes soeurs.

Robin des Toits
Lu 10673 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Lois, propositions de loi et règlementations | La jurisprudence | Les jugements impliquant Robin des Toits | Tous les jugements


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grnoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES