Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Téléphonie mobile : Les antennes-relais, nouveau cauchemar des communes rurales - lavoixdunord.fr - 15/01/2019

En accord avec l’État qui veut mettre fin aux zones blanches d’ici 2020, les opérateurs de téléphonie mobile accélèrent l’installation d’antennes-relais à la campagne. Soulevant la fronde de plus en plus d’habitants, inquiets pour leur santé, contre ces projets installés sans concertation, non loin des maisons ou des écoles. Reportage à Saméon.



Les habitants de Saméon ont créé une association présidée. Si l’antenne de 45 m est érigée, elle sera visible de tout le village et bien au-delà... PHOTO STEPHANE MORTAGNE - VDNPQR
Les habitants de Saméon ont créé une association présidée. Si l’antenne de 45 m est érigée, elle sera visible de tout le village et bien au-delà... PHOTO STEPHANE MORTAGNE - VDNPQR
« Moi, j’appelle ça un chancre, qui défigure tout et nous bombarde de cochonneries. » On n’avait pas fait un pas dans le village que Véronique sortait de chez elle, sans manteau, malgré le froid vif, de peur de nous manquer. L’infirmière a été l’une des premières à rejoindre l’association d’habitants qui s’est créée pour dire « Non à l’antenne Free à Saméon ». « Si on est venu dans un petit village, c’est pour le calme, la ruralité. Alors on est prêt à les défendre. »

Elle n’est visiblement pas la seule : scotchées aux carreaux des fenêtres, aux panneaux, aux barrières, sur les arbres, les autos, les affiches ont éclos au long des trottoirs de ce croquignolet village du Douaisis.

« 
L’association a été créée il y a trois mois, on a déjà 300 adhérents », calcule Thierry Hot, le président. Lui aussi croyait trouver ici le calme, après Beuvry-la-Forêt où il s’était battu contre l’extension d’une usine. « C’était David contre Goliath. Et on a eu gain de cause. »
 

Autant dire qu’il est rompu au combat, même si, comme il dit, « on est usé. C’est du temps, on n’est pas là pour organiser une kermesse. Mais on va vers un scandale de santé publique liée à l’exposition aux champs électromagnétiques, alors pour nos enfants, notre village, on y va ».

Il délace un dossier épais comme un bras, pointe sur une carte l’emplacement de l’antenne sur un champ « au milieu du village, avec dans un rayon de 500 mètres, l’école, la crèche ». Montre un schéma de l’antenne de 45,30 m, « plus haute que la statue de la Liberté », à côté, l’église, 26 mètres, paraît rapetissée. Au fond de son propre jardin, ses biquettes seront aux premières loges. « Visuellement, c’est monstrueux. Sans parler de la dévaluation de nos maisons, estimée à 30 % ».
 

 


La municipalité et un collectif d'habitants de Saméon disent non à l'implantation d'une antenne-relais de 45 m au milieu de la commune. Ici le terrain de la future antenne. PHOTO STEPHANE MORTAGNE
La municipalité et un collectif d'habitants de Saméon disent non à l'implantation d'une antenne-relais de 45 m au milieu de la commune. Ici le terrain de la future antenne. PHOTO STEPHANE MORTAGNE

Estourmel, Neuville-Saint-Vaast, Bruay-la-Buissière, Strazeele, Zuytpeene … le cas de Saméon est loin d’être isolé, le scénario, presque toujours le même : le propriétaire d’un terrain, démarché par un opérateur, accepte contre un loyer confortable (plusieurs milliers d’euros selon les installations), d’y laisser s’y ériger une antenne-relais.

À Saméon, le maire, farouchement opposé au projet, a tout de suite réagi en informant les habitants. « On a mis vingt ans à construire ce village, je ne le laisserai pas être détruit en cinq minutes. » « On a la fibre et on est déjà bien couvert. »

Le maire avait déjà opposé un refus à une première demande, au même endroit, un an et demi plus tôt. C’en était resté là. Pour le refus opposé à cette nouvelle demande, il est convoqué au tribunal administratif. Le début de la bataille juridique.

À Athies, le collectif a obtenu le déplacement dans une ZAC, à Strazeele l’antenne a été érigée fin décembre. À Saméon, le collectif a décidé d’un grand rassemblement le 2 février, il promet du « spectaculaire ».

---
Source : http://lavdn.lavoixdunord.fr/521765/article/2019-01-15/antennes-relais-le-nouveau-cauchemar-des-communes-rurales


Lu 967 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES